Et te voilà de retour…!!!!

ighrameLe silence remplissant tous les recoins du petit village….Il n’y a que le vent pour le briser et  l’accompagner dans sa solitude…cette éternelle attente qui semble avoir pris ses quartiers au milieu de ce nulle part….Il regarda un peu partout essayant de reconnaître des traces…. se chercher des images et des voix sur le visage de ces murs épuisés par le temps et l’abandon…Tout le monde était partie…tout le monde a déserté laissant cette contré orpheline en larme dans sa solitude et l’inconnu qui l’ont pris en otage depuis bien longtemps pour que les dieux puissent se soucier de sa présence et de son sort…..Des voix semblant venir du fond des obscurités du passé…des sourires d’enfants et des bruits de bêtes en plein saison de moissons…la poussière qui remplissait les routes non goudronnées à ces moments-là…Tout le monde courrait derrière la vie, avec beaucoup de joie et de satisfaction…Il se souvient des berceuses de sa mère quand elle battait le lait en s’occupant de son petit enfant au même temps….L’image de ce père qui se mettait en face du soleil sous ce mur pour voir défiler sa vie dans le silence qui accompagnait le coucher du soleil, avec la sincérité d’une existence où les regrets n’avaient pas raisons d’être…..Il s’avança dans les petites ruelles étroites comme s’il y cherchait une consolation, un signe de pardon et du réconfort pour son âme qu’il avait abandonné quelque part entre les murs de cette maison que le temps n’a pas épargné…..Il se remémore l’image de sa bien-aimée….celle avec qui il a goûté à l’ivresse de l’amour et la beauté des rêves….celle qui lui avait appris que le silence est un livre ouvert sur l’âme d’un être….. Le temps a fait son effet….tout le monde a rompu sa promesse avec cette terre….L’amour en était l’une des victimes…. Il marcha encore, s’aventurant de plus en plus dans l’étroitesse de ces ruelles qui donnent vers encore plus de questions que de réponses….La porte de sa vieille maison était bien là… le temps a gravé son œuvre dessus…..Il hésita un instant à s’avancer encore plus….Il a peur que celle-ci ne lui aurait jamais pardonné le fait d’avoir déserté ce matin  d’hiver où la vie semblait giser dans le sang de la trahison…Entre un monde qui voulait vénérer la terre comme à la coutume des ancêtres…et d’autres qui ont cru en les promesses de ce vent assassin qui a fini par enterrer les corps et les âmes….Il poussa sa porte avec un sentiment du mépris atteignant la haine de soi….il lança son regard vers l’arbre de son enfance à qui il confessait ses rêves d’enfants….L’arbre n’est plus…ses rêves aussi…..Il s’assoit pour pleurer sa vie….ces visages abandonnés…cet amour enterré sous la poussière de l’oubli…sa vie qui n’était qu’un tableau racontant la tragédie d’une terre sans voix…..Le vent commence à souffler à nouveau…il est bien le maître des lieux pour qui veut l’entendre….Il ressent  une main hésitante sur son épaule…Une voix lui lançant «  Et te voilà de retour….. !!! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s