Nous, l’ombre et l’oubli…!!

photo grotteNous avons trop dormi dans l’ombre….

Même la mort ne veut plus de nous…

Les murs se demandent si nous sommes encore en vie…

L’ombre est dégoutée de nous désormais….

Sa fraicheur a gelé nos corps…nos âmes ne sont plus…

Elle a tué en nous  la vie et l’envie….

Nos rêves se sont fanés à nos côtés….

A longueur de ce sommeil qui a trop duré….

L’espoir a cessé d’espérer de nous voir éveillés….

Nous avons trop dormi dans l’ombre de nos vies…..

L’obscurité  de ces maisons…..

Ces portes condamnées depuis l’éternité…..

Ce silence assourdissant….

Les jours sont passés sans bruit….

Les saisons se sont succédées….

L’ombre ne s’est jamais souciée de nos corps….

Dans cette ombre, le monde nous a oubliés….

Egarés au milieu de ce bout de terre délaissé….

C’est que nous avons trop dormis dans l’ombre…..

Le vent nous a couverts par cette poussière qui continue à ranger nos âmes…..

La terre et la colline nous ont maudits….

Elles nous ont répudié elles aussi…..

Nous en sommes indignes…..

Un poids inutile dans cette ombre qui sommeille en nous….

Nous avons trop dormis dans l’ombre….

Ces rides bourgeonnant sur nos visages abîmés…

Nos yeux n’ont plus de courage pour embrasser la lumière du jour….

A force de dormir dans l’ombre…

Nos rêves nous ont délaissés….

Le vent, la pluie, le temps ont effacé le peu de souvenirs qui restaient de nous…..

Corps inutiles, subissant le poids de cette tragédie éternelle….

Un enfant qui meurt, une mère qui pleure, et un père creusant sa tombe…..

Nous avons trop dormi dans l’ombre….

Depuis le jour où nous avons marchandé l’âme de cette montagne trahis….

Ce jour où nous avons  choisie de déserter….

Elle nous pleure…..la saison des moissons n’est plus…..

Plus de blé, plus de fumée, plus de mariage aussi…..

L’odeur de ce passé qui nous poursuit…..

Nous ne sommes encore enfuis…pour aller nous réfugier dans l’ombre….

Nos chemins se sont évanouit dans l’incertitude de ce lointain horizon….

Ce demain encore incertain….

Les cygnes ne s’arrêtent plus.….

Le sol a altéré nos peaux….

Nos cheveux devenus grisâtres….

Et des âmes aigris….

L’ombre nous a condamnés à l’attente….

Il nous a raillés de ses promesses aussi…

Le temps a pris la route sans nous…

Il en a assez d’attendre des corps habitués à l’ombre….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s