Demain ne meurt jamais !

               arhhalY’a-t-il encore raison d’être ? S’est-il posé comme question en ce moment précis. Entre cet instant de solitude, où son corps erre, et la cruauté de ce passé qui vient lui gâcher le plaisir de cette cigarette qu’il est en train d’aspirer dans ses poumons, comme une tentative de réduire tout ce vécu pesant en cendre. La cigarette n’y peux rien, il le sait, mais il se dit qu’il a au moins essayé.

                J’aurais aimé chérir quelqu’un, il se dit au fond de son être. Au moins une illusion, quelque chose qui m’aiderait à donner sens à ma vie. Une sorte de raison d’être en quelque sorte. A cet instant précis, il voit défiler les visages et les noms de toutes ces femmes qu’il a connu, souvent en amant passager. Il savait fuir, partir sans donner d’explication, disparaître avec la brume matinale qui étouffe l’aube de ces pays où il vagabonde depuis longtemps. Aucun visage ne lui vient, de sorte qu’il se dit que ça aurait pu marcher. Que là, il aurait pu voir sa vie changer autrement. Fonder une famille, ou du moins avoir l’illusion de ressembler aux autres. Mais, il le sait, il n’est pas comme les autres. Il n’est ni bon ni mauvais, il est juste cette ombre qui n’a jamais vécue  en paix au milieu de tout ce monde. Il avait toujours besoin de partir, il n’a jamais su où. Mais tout ce qu’il demandait c’est de partir, la raison n’a jamais eu d’importance.

                Il hisse ses yeux autour de lui. Il se rend compte qu’il est au milieu d’une gare comme à ses habitudes. Encore un énième voyage dans cette vie d’errance qui ne compte plus le nombre d’escales ni d’airs de repos. Un sentiment où se mélange l’angoisse, l’indifférence et la nostalgie. Tout cela se passe en une fraction de secondes, qui suis-je alors ? Se posa encore comme question. As-tu le souvenir d’où je viens ? Lança en s’adressant à son sac-à-dos comme à une personne. Il n’attend pas vraiment de réponse plus qu’il essaye de faire diversion pour ne pas réveiller ce passé qui est enterré en lui, quelque part entre l’indifférence et l’oubli. Il sait que la pire des choses, c’est de se retrouver obliger de revivre tout cela, il n’en a plus envie, et surtout, n’en a plus la force. Un être fatigué, il l’est. Un errant, il sait que c’est son destin. Avoir la paix un jour, il sait que les dieux l’ont bien oublié pour y prétendre.

                Oh Âme ! Es-tu encore là quelque part en moi ? Un silence assourdissant le plongea dans un tourbillon d’idées et d’images. Il ne sait plus pleurer, il vient de s’en rendre compte. Il ne se rappelle même plus du dernier jour où il a pleuré, mais il se rappelle très bien du jour où on lui a prescrit l’errance comme destinée. Le ciel a tranché ! Point de protestation. Il a vu sa mère pleurer ce jour-là aussi. Le silence était le seul consolateur pour eux deux. Il se réveilla un matin, il semblait accepter le verdict, il marcha sans plus se retourner.  Depuis ce jour-là, il ne s’est jamais arrêté, ni retourné sur ses pas. Son père avait déjà sillonné le monde pour retrouver sa destinée, il a fini par revenir mourir entre les siens. Lui, aurait’il au moins cette chance ? Pour l’instant, son train arrive. Il remet le sac sur son dos dans un geste mécanique, il n’a pas le temps de chercher une réponse. Un autre voyage, un autre horizon….Une errance qui se perpétue et un être qui se lève avec l’aube pour mourir avec l’arrivée de la nuit….Dans sa vie, il y a une seule chose dont il est sûr, c’est que demain ne meurt jamais….

Publicités

6 réflexions sur “Demain ne meurt jamais !

  1. un article superbe écrit avec émotion et plaisir
    il croit que dieu l’a bien oublié pour y prétendre.
    tu peut réfléchir à rassembler tes articles dans un roman; bonne continuation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s