Le vagabond !

photographiqueChaque fois que mes journées s’alourdissent, je me dis que demain sera là bientôt…bientôt a quand même durée toute une vie….Je regarde mon âme, abîmée, brisée…des jours qui viennent, d’autres qui arrivent pour enterrer ceux que je viens de traverser….Ou ces murs qui me contemplent avec indifférence….

Ai-je à poursuivre mon chemin ? Ou aurais-je à m’occuper de panser ce tas de blessures pétrifiées qui rangent mon corps ?….Non, le soleil finira par essuyer mes larmes….des jours et des nuits qui me traversent sans avoir à s’arrêter pour prier sur mon souvenir…..

Je regarde du haut de ce pont qui trône sur cette ville….la nuit a gagné les esprits, l’obscurité ne laisse paraître que quelques reflets de lumière timide à la surface de l’eau….Je m’attarde à la contempler, j’y vois toutes une vie qui défile, entre l’illusion d’être et le regret d’avoir été….l’avenir n’a jamais fait partie de mes calculs…..je vivais chaque jour comme si c’était le dernier…Entre une attente qui pesait sur mes jours et une âme épuisée à attendre l’aube se pointer sur sa porte…..

Au milieu de ce silence qui fait loi….au milieu de la nuit de cette ville, où le monde s’est évanoui dans son éternel sommeil….il ne restait que moi et mes songes….à me contempler, à me parler, à me confesser, et surtout à me dire : as-tu vu toutes ces routes traversées ? Te rappelle-tu un peu d’où ta vie a pris vie ?…..Là où les racines de ton âme ont eu à fleurir sur les collines de la terre qui t’a enfanté……

Je lève mes yeux vers le ciel essayant d’y chercher un peu de lumière….plus d’obscurité couvrant davantage mon être….Mon corps frissonnant…..la neige tombant sur mes mains tendues cherchant le néant…..Je marche sur le bord de ce chemin interminable….je vois la fumée se dégageant des cheminées….l’odeur de la fumée de mon enfance me revient en souvenir….du silence, de la nostalgie, de l’incompréhension, des larmes et surtout cette question qui me poursuis depuis le premier jour de mon errance : qui suis-je en fin de compte ? Entre là où je suis à l’instant et le souvenir que je suis devenu dans l’imaginaire des gens que j’avais à croiser sur mon interminable chemin……..Ou tout simplement, ne suis-je qu’une illusion ?

Publicités