Ces inquisiteurs des temps modernes

CitoyensJ’ai toujours évité de me prononcer sur ces questions, car je savais qu’on ne pourrait jamais discuter avec des gens qui se proclament protecteurs des bonnes moeurses. Ces mêmes gens qui se sont donnés pour mission de forcer toutes les âmes égarées à aller au paradis. La preuve s’il en fallait une, c’est qu’il y a quelques années, je discutais avec quelqu’un que je connaissais très bien, quand il était à court de mots, il m’a lancé «  tais-toi ou je te casse la gueule (traduction) », pour dire le niveau de civilité qu’on peut atteindre des fois.

Ces derniers jours, j’ai suivi avec beaucoup de désolation et d’amertume, mais aussi un peu de distance, l’affaire des jeunes filles d’Inezgane, failli être lynchées dans la rue à cause de leur façon de s’habiller, et celle de la fille du nord du Maroc, agressée pour les mêmes raisons. J’ai lu un peu près tout ce qui a été écrit sur le sujet, ceci en plus des commentaires formulés par les lecteurs. Sur ce dernier point, je ne vous cache pas qu’avant d’en finir quelques uns, on se sent tellement sale à en devenir traumatisé du degré de violence et de puanteur des insultes exprimées à l’égard de ces filles. Des insultes qui viennent de personnes censées prêcher la bonne parole, la fraternité et l’amour des autres. En lisant ces brutalités, je me suis dit que si cela voulait dire quelque chose, loin du religieux, c’est que notre société ne nous a jamais montré les limites ce qui est du ressort de notre personne et de celui des autres…en bon langage de rue « Apprendre à foutre la paix aux autres….et s’occuper de ses propres oignons ». Bref, penser, exister et agir en tant que citoyen libre et éclairé.

Vous allez me sauter dessus, cela va de soi. S’il vous plait, montrez-vous un peu indulgents, je suis un peu malade ces derniers jours et j’ai le cœur fragile :). Vous allez, encore, sortir toutes les formules prêtes, que vous aviez appris, entendu ou lu quelque part, pour me dire que le Maroc est au centre d’attaques venues d’ennemies avec un agenda de laïcisation hyper-agressif, que notre identité « musulmane » est menacée d’un peu partout. Donc, qu’il faut bien se défendre et qu’on se fasse justice (et l’État de justice alors ?). Bien évidemment, vous allez rajouter que le retour au temps du « Salaf » s’impose pour pouvoir être en phase avec notre passé et présent…..pour le futur j’en doute grandement. Je vous épargne aussi toutes les insultes possibles et imaginables à mon égard. Sur ce dernier point, je vous rappelle que les prêcheurs de la « bonne parole » doivent éviter d’être grossiers. Mais entre nous marocains, on sait bien qu’on est très loin du compte et surtout difficile de se retenir quand on a le sang chaud 🙂 .

Je reviens à cette histoire de tradition et d’héritage. Ces gens qui sortent à chaque fois des abîmes des temps et des espaces rappeler le peuple au droit chemin, quiet à le forcer à aller au paradis contre sa volonté, soient qu’ils ont la mémoire courte ou qu’il s’agit d’autre chose qui dépasse mon intelligence, si intelligence il y a. Quand un intellectuel marocain avait dit qu’il y’avait peut-être une invasion des armées venues de l’orient pour que l’islam puisse s’installer au Maroc, le Clergé et tous les « croyants», ayant sentis être attaqués dans leur propre amour et dignité, sont sortis l’accuser de tous les mots et les maux. Certains même ont appelé à sa mort, rien que ça. Ces derniers n’ont pas dégainé à formuler toutes les argumentations possibles et imaginables pour démontrer tout le contraire, que les marocains (je fais exprès de ne pas dire berbères pour ne pas être traité de mécréant berbériste 🙂 ) de l’époque ont ouvert leurs bras aux nouveaux arrivants….ils leur manquaient juste le lait et les dates pour couronner le tout. Peu importe, ce n’est pas le sujet.

Pourquoi j’ai fait référence à cet exemple ? Il faut savoir que tous les religieux et les croyants de tous bord avaient affirmé à haute voix que l’islam est arrivé de manière pacifique sur cette terre, que les populations autochtones l’avaient accueillie les bras ouverts, on pourrait même parler d’une certaine unanimité. Ainsi, la raison principale de mon exemple est de renvoyer à ces gens-là leurs propres paradoxes et contradictions. En effet, si l’islam est arrivé de manière pacifique, qu’il n’y avait pas de résistance de la part des populations locales, n’est-ce pas là la preuve que cette terre était toujours une terre de différence et d’accueil où tout le monde pouvait vivre ?…..Ou non ? C’est pour cela que celle-ci avait justement ouvert ses bras à toutes les philosophies et les façons de vivre possibles et imaginables : entre polythéisme, judaïsme, christianisme, islam, etc…………….et tout allait bien….C’est peut-être grâce à cette caractéristique (accueil et l’acceptation de la différence) qu’il y a une pratique qui s’appelle islam dans ce pays aujourd’hui, ou je me trompe ?

Ceci dit, cette terre appartient à tout le monde, autant à la femme en jupe qu’à la femme voilée. On est tous marocaines et marocains sans être obligés de se ressembler, à chacun sa philosophie et sa façon de vivre. Ceci dit aussi, personne n’a le monopole de la pureté, que tout le monde doit apprendre les principes du civisme et du vivre ensemble dans une société cosmopolite……c’est ce qui constitue la richesse de ce pays justement.

En ce sens, si le salut vous a été promis, vous pouvez au moins laisser les autres vivre leurs jours heureux avant d’aller en « enfer ». Ils ont au moins droit à cela, non ? Donc, pitié, ne leur gâchez pas leur court passage sur terre s’ils sont aussi condamnés à l’abîme dans l’au-delà. Si quelqu’un sort encore la formule «  oui, mais ces pratiques déstabilisent la foi des croyants », je répondrais, si la foi est déstabilisée, cela veut dire deux choses : 1) c’est que vous avez un problème déjà dans votre foi (et le foie aussi peut-être) et vous continuez à vivre dans le déni (c’est pour cela que certains ont peur d’ouvrir un livre de philosophie, lire la bible ou la torah par peur de perdre la foi ou se convertir à une autre religion), ; ou 2) qu’il faut revoir vos classiques pour savoir pourquoi vous êtes aussi fragiles devant de telles « provocations ». Dans les deux cas, cela ne regarde que vous.

En résumé, il faut savoir des fois fermer la porte sur soi-même et affronter ses propres démons pour y voir clair …..Ce n’est pas les autres qui vous empêcheront de pratiquer votre foi en paix, mais une chose est sûr, c’est que vous empêchez les autres de VIVRE.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s