De l’autre côté de l’ombre !

seul

Au bout de ces ruelles,  il y a le vide qui traîne…

Je pousse cette porte, la poussière remplissant les recoins….

Le bruit de ce silence douloureux….

Des frissons accompagnant l’incertitude de ce moment….

Cette ombre qui agonise dans l’horizon….

Ces murs figés dans le temps….

Ce regard incertain, survolant toutes ces années passées….

Je contemple ce tas de débris….

Un passé fissuré et un présent sans visage….

J’ai parcouru toutes ces ères….

Ces instants usant, l’air étouffé…..

Au milieu de tous ces temps traversés….

Tantôt spectateur, tantôt acteur….

Toujours en passager éphémère….

De mes voyages d’ici-bas, je coure, je marche, je tombe….

Devant cette destinée indécise….et ces jours dénudés…..

Je pousse encore ces portes….

Ce craquement brisant le silence de ces lieux….

Je lève encore mes yeux…..

D’autres ruelles qui s’avancent….

Au bout, il y a le vide qui traîne…..