C’était le temps de dormir…

Taddarte, fissureC’était le temps de dormir…

Le temps de fermer ces yeux inutiles….

Se détourner de ce monde inutile…

De ces gens inutiles…

De ce moi inutile…

Au milieu des cendres de ce rêve….

…..La fumée s’envole pour se dissiper dans l’infinité de cette nuit incertaine….

A ne plus sourire, à ne plus pleurer, à ne plus mourir, à ne plus rêver aussi….

Sur la rive de ces illusions qui me retiennent encore en vie…..

J’avais entamé ce chemin sans savoir où aller….

Oh insouciance ! Auras-tu encore à me fréquenter ?…..

Ou as-tu fini par ne plus vouloir me ressusciter ?…..

Toi, cette obscurité qui m’habite et me console….

Toi aussi, m’abandonneras-tu un jour ?

Oh nuit ! Confesse-moi tes doutes…

Nous avons tout le temps pour pleurer nos déboires…

……Viens m’apporter ce peu de lumière qui te reste de ce passé…

Tout ce temps à oublier et à me faire oublier…

Tout ce temps à panser mes blessures dans l’ombre de ces routes sans visages…..

Les cygnes se refusent de chanter désormais….

Tout le monde a déserté….

C’était le temps de dormir…

Pour essayer de rêver…

Vivre autrement…

Déserter par exemple…

Espérer autrement…

Désespérer autrement aussi…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s